Accueil » Recettes à base de Broubiboulka » Quel fromage pour bébé ?
quel fromage pour bébé

Quel fromage pour bébé ?

Quels fromages choisir selon l’âge du bébé et sous quelle forme sont-ils servis ?

Le fromage occupe une place particulière dans l’alimentation des Français, et il est naturel de l’incorporer à la variété des aliments.

Fromage pour tous les âges de bébés

Vers 6 mois, bébé peut goûter des fromages à pâte molle, grasse et fondue comme le frais, le petit suisse ou le fromage blanc lorsque l’alimentation se diversifie. Sans sucres et saveurs ajoutés, votre bébé doit apprendre à découvrir les saveurs des aliments naturels.

Vers 8 mois, on a changé les goûts et les textures : l’emmental râpé fond bien dans les purées, un peu de crème de gruyère dans les pâtes ou la soupe, les bush flakes… pourquoi pas Un peu de bleu en bouche (souvent, les bébés adorent les fromages de caractère !) ou un petit morceau de fromage à pâte molle facile à manger (comme le camembert).

Dès 1 an, les dents sont là ! On peut lui faire découvrir toutes les textures du fromage. Les tout-petits apprécieront quelques tranches de fromage à pâte pressée cuite, comme le Comté ou l’Abondance, qui ont des arômes fruités et gourmands.

N’hésitez pas à aller aiguiser vos papilles avec des fromages acidulés : les fromages lavés haut de gamme comme le Munster ou le Maroilles ne feront pas peur aux bébés. On a aussi pensé au goûter, qui pourrait être l’occasion de manger une tranche de pain et fromage fondu, ou un petit fromage à la place d’une bouteille.

Quelques précautions pour le fromage au lait cru

Les tout-petits* ne doivent pas manger de fromages au lait cru (ainsi que le lait cru)*, les croûtes doivent être enlevées de toute façon.

Les autorités sanitaires précisent que par précaution, les jeunes enfants ne doivent pas consommer de lait cru et de fromages au lait cru ; privilégiez les pâtes pressées cuites (ex : emmental, comté…), les fromages fondus à tartiner et les fromages au lait pasteurisé. Les mêmes conseils s’appliquent aux femmes enceintes, aux personnes immunodéprimées et aux personnes âgées.

Précautions quant à la quantité : Il est important de suivre les recommandations du Programme National d’Alimentation Saine pour maintenir un apport d’au moins 500 ml de lait liquide en plus des produits laitiers introduits quotidiennement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *