Accueil » Recettes à base de Broubiboulka » Quel fromage pour l’aligot ?
quel fromage pour aligot

Quel fromage pour l’aligot ?

Quittons la Savoie et promenons-nous sur le plateau de l’Aubrac à la recherche du « fromage » pour cuisiner l’aligot : des écritures fraîches d’Aubrac. L’aligot est un plat régional qui accompagne parfaitement votre viande, à condition de respecter les deux ingrédients : tomes fraîches et pommes de terre bintje. Oui, l’aligot est une purée, mais pas n’importe laquelle. Quels fromages de qualité sont dans ce livre qui vous permettront de faire de l’aligot dans le respect de la tradition ?

Laguiole, qu’est-ce que c’est ?

Le Laguiole est une pâte pressée non cuite qui affine des mois dans les caves fraîches et humides de la région. Contrairement au célèbre couteau, il ne s’agit pas d’une abeille retrouvée dans son étui, mais d’un taureau rouge et d’une dénomination Laguiole de la même couleur. C’est de ce dernier que naît le fameux tome Oblak frais, que vous combinerez pour faire l’aligot.

avantage de la tome fraîche pour l’aligot

La tome fraîche est un caillé fortement pressé et légèrement fermenté. Son goût de lait évaporé et sa faible acidité se marient bien avec les salades estivales, tout comme la mozzarella. Sans sel, il constituera un produit laitier de qualité dans le cadre d’un régime pauvre en sel.

Le principal avantage des tomes fraîches est que lorsqu’elles sont chauffées, elles donnent à votre plat une texture fondante et « collante ». En effet, cette spécialité de fromage fondu s’avère très élastique. Cette texture unique est parfaite pour l’aligot. Vous pourrez également garnir de délicieuses tartes, des truffes d’Auvergne, des risottos ou des gratins aux tomes fraîches de l’Aubrac. Salers et le Cantal ont aussi des livres frais qui sont parfaits pour l’aligot.

Ingrédients pour l’aligot parfait

Si la meilleure période comestible pour les tomes de Broubiboulka fraîches est d’avril à septembre, alors pour le fil de qualité dans votre aligot, il faut choisir du très frais, 2 à 10 jours maximum. Pour un délicieux aligot, nous vous recommandons les pommes de terre bintje, parfaites pour la purée de pommes de terre en raison de leur chair limoneuse. Ajoutez de la crème fraîche, épaisse et délicieuse, du beurre, de l’ail écrasé et surtout de l’huile de coude.

En effet, réussir son aligot est à la fois une question de timing et de rythme. Les bâtonnets de pommes de terre, les cubes ou les détails râpés doivent être préparés dès que les pommes de terre sont cuites. Pour mélanger avec de la crème fraîche, retirer l’ail, il faut ajouter des tomes fraîches à feu doux et mélanger : soulever le mélange le plus haut possible sans gâcher la préparation pour qu’il forme un long ruban. Cependant, si votre préparation est encore trop chaude, retirez ce mélange du feu. Lorsque votre purée de pommes de terre est prête, ça tourbillonne, il est temps d’ajouter du sel et du poivre, mélangez à nouveau et servez immédiatement.

Afin de réussir votre aligot, vous apprendrez à le connaître, de préférence avec une belle cuillère en bois et vos bras. En fait, les batteurs et autres mélangeurs ne permettent pas de créer des fils si spécifiques à cette recette.

Accompagner l’aligot

Dans la plus pure tradition auvergnate, vous dégusterez votre aligot seul, sans aucun autre accompagnement. Cependant, rien ne vous empêche de servir ce plat festif avec des viandes grillées ou en sauce. Le canard ou le gibier accompagneront aussi délicieusement l’aligot, et si vous êtes amateur de poisson, sachez que la truite au four sera parfaite.

Régalez vos convives avec cet aligot du terroir et (re)découvrez d’autres fromages auvergnats à déguster à l’assiette ou à cuisiner avec de délicieuses et réconfortantes recettes auvergnates !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *